vendredi 21 avril 2017

AVR20 20/04: Buildings / Autisti / Heads. à l'Espace B

Ce qui est bien avec les concerts à l'Espace B le jeudi, c'est que ça fait un chouette after boxe...

Par contre, en arrivant tard on rate des trucs, et ce soir un truc vraiment bien a priori, à savoir Heads pour lequel les copains s'étaient spécialement déplacés.

Quoi qu'il en soit c'est malgré tout l'occasion de (re?)voir Buildings pour 2 titres, avec un nouveau bassiste (d'où le ?)... leur noise-rock reste assez générique (d'où le ?, encore) mais envoie comme il faut, et les gars sont tellement sympas que j'aurais fait une razzia sur leur disco.

On commence à pas mal parler d'Autisti dans les cercles avertis, et faut dire que si le énième projet de Louis Jucker (The Ocean Collective, Coilguns, et beaucoup d'autres) sonne plutôt bien sur bandcamp, il prend une toute autre dimension sur scène où son indie-rock soit-disant lo-fi fait des merveilles. Le LP acquis à l'issue du concert est le second d'un coffret de 5 disques dont le vernissage du premier devrait avoir lieu le 4 mai au centre culturel suisse... à suivre donc!

jeudi 20 avril 2017

AVR19 Zeal & Ardor o Pensées Nocturnes o Pryapisme o Edremerion @Paris

Affiche de mauvais goût et programmation éclectique tapant dans les post-black-metal, pour une soirée dense mais pas vraiment dansante, fallait oser.

Arrivé pour Pensées Nocturnes (pour cause de yoga tsé) dont le Grotesque ne m'aura pas fait mauvaise impression à l'époque dans un genre black-bunglesque mais pas que, j'entre directement dans le bar de Calvaire (super film de genre FFFran-cophone avec Laurent Lucas, Jackie Berroyer, Philippe Naho, et accessoirement Brigitte Lahaie, excusez du peu) pour un set de black-musette-guinguette-fanfare-metal en costumes et maquillages de peau , malheureusement desservi par un son pas terrible... mention honorable cependant pour l'originalité du concept qui n'avait encore pas encore, ou peu, été joué sur scène (trompette et accordéon dans le black, fallait bien s'appeler PN pour oser), à confirmer avec l'achat de leur dernier cédé.

En fait c'est la venue de Zeal & Ardor, le groupe qui buzze même chez Slash, qui aura motivé les moins pandas à se déplacer, pour son concept tout aussi original dont le postulat de base serait que les esclaves se seraient mis à adorer le Cornu plutôt que Jésus. Le projet solo est super convaincant sur disque, et le groupe l'est tout autant sur scène, nous gratifiant même d'une flopée d'excellents titres ne figurant pas sur leur/son tout aussi excellent quoi qu'un peu court "Devil Is Fine" (acheté par la même occasion, avec un pin's, parfois faut arrêter de picoler avant la dernière de trop pour la route).

mardi 18 avril 2017

AVR14 Festival Presences électronique 2017

L'INA GRM a son festival et comme son nom (Groupe de Recherche Musicale) on y voit et surtout entend des choses plutôt inhabituelles (pour dire les choses simplement).

Si l'an passé m'avait permis d'y écouter Zoviet*France, cette année l'affiche de la soirée d'ouverture (ni la programmation en général, mise à part L'Ocelle Mare) ne m'évoquait pas grand chose, mais pour gratos...

C'est Ivo Malec qui introduit le programme du soir en 4 parties par un hommage à Mika Vaino et la diffusion d'une de ses pièces, puis il exécute son "Turpituda Triola (ou symphonie pour moi-même)" particulièrement bien servi par sa diffusion dans l'Acousmonium.

En deuze la canadienne Kara-Lis Coverdale nous joue son "Limbo" basé uniquement sur des sons provenant de son corps retraités pour un résultat envoutant et passionnant, puis retour à un travail plus déroutant avec Thomas Ankersmit et son synthétiseur modulaire analogique pour une performance possiblement improvisée. Le trio Cannibal termine la soirée pour une performance assez captivante et primale, pour ne pas dire punk.

J'ai pas tout compris ni apprécié mais au global j'ai bien aimé.





jeudi 13 avril 2017

AVR12 Dead Acid People / Shoot the Singers / Vegg



Les copains de Vegg sont tellement en feu qu'ils organisent la venue de leurs copains de Shoot The Singers dans cette bonne vieille Cantine De Belleville (qui a ma foi un peu changé...).

Pour ouvrir, c'est Dead Acid People qui ont été invité pour ce que j'ai pris pour du noise-rock mais qui s'avère en fait pencher plutôt du côté stoner, avec reprise de Kyuss qui va bien à la fin.

Shoot The Singers ont changé aussi, mais en mieux: exit les 2 guitares, le trio évolue à présent dans la formation classique guitare-basse-batterie... Pas d'accoutrements seventies ce soir, le groupe se contente d'un set sobre et super efficace pour présenter son nouvel album. Leur indie-rock a encore gagné en classe et en maturité, et j'ai bien hâte d'écouter ce nouveau cédé que je leur ai acheté.

Pour finir et empêcher leurs copains d'aller se coucher (et accessoirement les forcer à boire la dernière bière de trop), Vegg ont prouvé qu'ils pouvaient sonner presque aussi bien dans une cave que dans leur studio de répète: super set, cette fois amputé du morceau de trop, la dénomination MASSIVE indie-rock n'est définitivement pas usurpée.

lundi 10 avril 2017

GRAVE

La réalisatrice n'est pas très agréable, la productrice polémique, et la hype agaçante... mais le film est super, et mérite largement les différentes distinctions (Gérardmer, Pifff, j'en passe et des plus prestigieuses).

Super film "de genre" sans l'être qui gagne absolument à être vu (et pourquoi pas revu), je conseille d'ailleurs vivement le court-métrage "Junior" de la même réal et avec la même actrice.

AVR7 Complet / Run The Jewels - Elysée Montmartre

RTJ c'est vraiment le top de la hype du peura ricain (pour blancs), d'ailleurs le concert était complet...

Par contre, comme ça arrive parfois, l'engouement est complètement justifié et même si je reste surtout fan du premier album, le concert était MOR-TEL, et j'ai du coup acheté le dernier.

En ouverture, le cintré The Gaslamp Killer a bien bien chauffé tout le monde avec son mix complètement ADD, et je lui ai aussi acheté son disque qui est différent mais super bien quand même.

Pour gratos c'était top (merci William Lopez), et même si j'avais payé j'aurais kiffé.

vendredi 7 avril 2017

AVR6 Concert: King Dude + Dune Messiah @Batofar

King Dude c'est marrant de le voir chanter faux quand il est en solo tout bourré devant 3 clampins comme à Bordeaux il y a presque 2 ans, mais en groupe c'est moins rigolo.

En plus le son (je cherche toujours les guitares) et les éclairages étaient nazes, et le Batofar plein comme un oeuf de gothiques apathiques...

Bon il a eu de la chance d'être malgré tout assez drôle dans le genre, et que j'achète son dernier (excellent c'est ça le pire) cédé juste avant le concert sinon il pouvait s'assoir sur mes sous.

Dune Messiah c'était limite mieux mais je crois pas être très sensible au "neo-folk", ça va que je payais pas (merci Spin The Black Circle, et Open Up Your Ears...).